Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...

Hier

24 mai
 
Psychanalyse
De la violence, suite…
 
… Une vieille en vieille deux chevaux met son clignotant et accoste en grignotant le bas-côté. Sans se poser trop de questions, elle tire le plaid à l’arrière de l’ancêtre et enveloppe le bonhomme. Puis aide son corps qui n’est que plaies à monter dans l’auto. Elle ne lui pose qu’une question : "Que vous est-il arrivé, mon pauvre monsieur ?" Des bulles sanguinolentes sortent de la bouche du blessé et un borborygme répond "Où… Où suis-je ?"
 
Parce que vous croyez peut-être qu’un polar
s’écrit en une nuit ?

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl