Coup de matraque sur les doigts. Tiens, comme quand j’étais gosse, chacun a la Madeleine de Proust qu’il mérite. Christian Brissart
Plus de citations...
Home page > Vitrine > Les Atypiques > Kirnoya la Noire e. de liancourt

Kirnoya la Noire e. de liancourt

KIRNOYA LA NOIRE d’elaine de liancourt
 
Troisième parution délirante d’elaine de liancourt, Kirnoya la Noire, l’inclassable récit d’une improbable fin du monde...
 
Collection « Les Atypiques » :
 
« Kirnoya la Noire » dans sa robe d’organza
elaine de liancourt Format 13 x 19
210 pages, prix public : 20 euros, ISBN : 978-2-916753-20-1
 
Frais de port offerts !
 

Commander ce livre ?


En quelques clics via PayPal (préféré par la maison) :

Alternativement, par chèque :
accompagné du présent bon de commande
Libellé à l'ordre de Blackout, La Villatte 87220 Eyjeaux.


Ou via l'une des librairies en ligne suivantes :

Achat via Priceminister Achat via Chapitre Achat via Priceminister
 

Réalisation du personnage Kadifa qui est la conscience d’Egna, issue du livre Kirnoya la Noire écrit par Elaine de Liancourt aux Editions Black-Out.
Temps de réalisation : 2h30.
 
Quatrième de couverture :
 
KIRNOYA LA NOIRE est un récit tout à fait utopique, fictif, à ranger dans un carton « fantastique ». N’a-t-il pas la prétention de parler de la FIN DU MONDE ?
Partie d’un point infime, je suis arrivée au mot FIN en mélangeant des faits réels comme la Peste Noire, les attentats, les viols avec des faits irréels de mon imagination survoltée.
Souvent, je m’autocensurais mais mes doigts rieurs, farceurs, trottaient sur le clavier dans un éclat de fantaisie comme pour se moquer de moi.
Ainsi sont nés les cloupses, les barthocs, les crazutes, des invraisemblances pour démystifier un évènement qui n’aura sans doute pas lieu.
Rassurez-vous, le 14 juillet, aucun melon-grêlon n’est tombé sur Toulouse.
Jouant les Sherlock Holmes, j’ai introduit une connotation mystérieuse, fantaisiste, farfelue n’ayons pas peur des mots, pour expliquer l’implantation de l’homme sur planète Terre : eh ! il fallait bien choisir qui avait été là en premier, l’œuf ou la poule ?
Je me suis interdit toute lecture, tout film, toute émission parlant « de la chose » pour ne pas m’imprégner de pensées qui ne seraient pas miennes… aussi, est-ce du pur jus que j’offre à mon lectorat en lui demandant d’excuser ma délirante imagination.
Bonne lecture à Vous !
 

 
Avant Propos :
 
Depuis des mois, la fin du monde est le sujet de conversation préféré. L’on s’interroge… l’on s’inquiète…
L’idée m’est alors venue d’écrire quelques lignes sur une fin éventuelle, la fin des temps. Ceci me rappelle une histoire vraie que je m’en vais vous conter :
j’avais huit ans, je dormais dans une chambre toute rose comme une bonbonnière. La maison de mes parents était posée à l’orée d’une forêt magnifique. Un matin, je m’éveille assise dans mon lit, mes avant-bras posés sur mes genoux, mes mains arrondies comme si elles emprisonnaient quelque chose. Maman entre dans la chambre :
"Debout elaine, le déjeuner est prêt !
- Maman, j’avais cueilli un bouquet de fleurs pour offrir à ma maîtresse et je ne les ai plus !"
Souriante, Maman me rassure :
"Tu as rêvé ma chérie, allons vite !"
J’avais effectivement rêvé mais ce rêve était si réel qu’il m’a amenée à la réflexion...
"Maman, j’avais vraiment ce bouquet entre les mains, il était !! s’il n’est plus c’est parce que je suis éveillée ?
- Bien sûr !
- Mais alors peut-être que le Bon Dieu dort en ce moment et que nous sommes son rêve… je suis dans son rêve mais je n’existe pas réellement ? lorsqu’Il va se réveiller, je n’existerai plus ?
- Tu as trop d’imagination, ce n’est qu’un rêve et tu es bien là !"
 
Pourtant ce rêve m’a poursuivie et me poursuit encore, c’est ce qui a fait que, très jeune, je me suis sentie attirée par tout « l’irrationnel ». Je cherchais l’explication de l’inexplicable !
J’ai étudié toutes les religions, anciennes et modernes, j’ai suivi ma religion avec ferveur et passion jusqu’à ce qu’elle ne m’apporte plus ce que j’attendais d’elle : la réalité ! Je sentais des mystères derrière les paraboles et j’ai voulu savoir, mais que sais-je en vérité après des années de recherche ? Pourtant j’ai gardé ma religion et mon amour pour le Divin...
La philosophie m’a attirée. N’était-ce pas la porte qui menait vers d’autres réalités ?
Je n’étais pourtant pas satisfaite. Il me manquait quelque chose mais je ne savais pas quoi lorsque j’ai rencontré l’ésotérisme.
Pour autant Kirnoya la Noire est une pure fiction, j’ai joué à mixer des faits réels, la peste noire, les attentats, les viols avec les faits de mon imagination. Je tiens à dire que je ne suis ni voyante extralucide ni médium, et lorsque je ferme mes yeux, je ne vois que du noir !

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl