Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...
Home page > Ephéméride > Hier > 17 avril / Violence

17 avril / série 2015 - Ephéméride

17 avril / Violence

Friday 17 April 2015, by Blackout

17 avril
 
Violence
 
Comment expliquer ? Comment expliquer, ce qu’en trente ans de divan je n’ai pu élucider ? Voyons... je suis un rocher Suchard... A l’extérieur, la carapace en chocolat, gavée de neuroleptiques, protège plus ou moins ce que le naturel m’a ôté : les défenses. A l’intérieur c’est tendre malléable c’est fusionnant d’idées comme la praline est fusionnante de goût. Et des fois, lorsqu’il fait trop chaud, la carapace de chocolat fond et le centre bouillonnant s’exp-crime : chaque fois que je saisis un verre, l’envie me prend de le balancer contre le mur et chaque fois que j’empoigne un long couteau de cuisine, me prend l’envie de le retourner contre moi. Violence...
Impression de vomir d’un coup tout ce que la praline a ingurgité, car le chocolat est poreux...
Et les patrons qui s’en foutent plein les fouilles
Et virent leurs employés
Et les guerres et la faim
Tandis que les stars émiettent leur fortune
Sur le bas peuple pour se donner bonne conscience
Tout ce que les nantis nous crachent poliment
à la gueule : cessez avec ces poncifs !
La misère la faim la guerre
Des poncifs pour les autruches
Qui ne veulent pas voir...

Lire le texte d’hier

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl