Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...
Accueil > Ephéméride > Hier > 2013 > Août 2013 > 23 août / Forum de Slam, Pâris

23 août / série 2013 - Ephéméride

23 août / Forum de Slam, Pâris

vendredi 23 août 2013, par Blackout

23 août
 
Forum de Slam, Pâris
 
Morts de trouille dans le train nous mitraillons des mots dans notre tronche endolorie : on monte à Paris. Blagues de circonstance : c’est où Limoges, est-ce que vous avez l’électricité ? devant la morgue de Paname, nous provinciaux faisons le gros dos attendant la joute des mots. Je les attends sanglants saignants mordants, les premières lectures me désarçonnent : des bluettes digne du top 50, sauf que sauf que des rimes riches des allitérations des oxymores des parenchymes des cacochymes des anamorphoses, bref, tout est dans la qualité du feutre mais rien dans le chapeau... Un doute m’habite : que fais-je ici ? Je dois être hermétique à cette forme d’expression ronflante et creuse, comme un gros radis de grande surface, mais sans le piquant... Au milieu de cette guimauve, jaillissent comme de l’or noir en plein désert des textes ciselés et décapants, qui méritent à eux seuls le détour.
Et puis y’a Alice Cooper, le punk de Belleville tronche ad hoc qui anime (qui ranime ?) la scène à coup de blagues de cul du seizième, politiquement correctes à souhait...
 
...Et qui faillit oublier les bouseux que nous sommes...


Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl