Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...
Accueil > Ephéméride > Hier > 2014 > Mai 2014 > 27 mai / L’alarme à l’œil

27 mai / série 2014 - Ephéméride

27 mai / L’alarme à l’œil

mardi 27 mai 2014, par Blackout

27 mai
 
L’alarme à l’œil
 
Une larme, parfaite, est née au coin de ton œil et a roulé le long de ta joue un peu ridée par la dureté de ta vie. Je l’ai vue faire son chemin le long de ton nez, puis elle a grimpé sur tes lèvres.
Et tu l’as avalée.
Tu l’as avalée en basculant légèrement la tête en arrière avant que je ne sache ce que cette larme exprimait. Elle a disparu et tu as souri.
 
Et ce sourire tremblant, je savais ce qu’il voulait dire : il voulait dire qu’il n’y avait rien à dire, alors je me suis tu et j’ai regardé tes yeux rougis.
Je ne sais pas si tu as compris ce que mon sourire voulait dire, il voulait dire qu’une larme ne voulait pas sortir et mes yeux étaient secs.
Comme mon cœur ?
Non mon cœur n’était pas sec mais mes lèvres étaient incapables de produire aucun son, c’eut été un son de désarroi.
 
Car la perle qui est née de ton œil n’a pas délivré son secret et m’a laissé pantois.
Pétrifié.


Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl