Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...
Accueil > Ephéméride > Hier > 2013 > Août 2013 > 28 août / Cocon

28 août / série 2013 - Ephéméride

28 août / Cocon

mercredi 28 août 2013, par Blackout

28 août
 
Cocon
 
Il pleut dehors... Commencer un écrit par une banalité, c’est proscrit par les éditeurs. Mais par une banalité doublée d’un pléonasme ! Pourtant cette phrase est de plus en plus lourde de sens : "il pleut dehors" ça veut dire "il ne pleut pas dedans"...
A poil dans mon douillet F1, je me prépare un salé de circonstance, la bouffe est un des remèdes les plus efficaces contre la déprime et le mauvais temps. Le morceau de porc dessale depuis hier tandis que j’épluche carottes, navets, pommes de terre, puis je fends le poireau en quatre, ainsi coupé il ressemble à un canon dont la gueule vient d’exploser. Au nez du belligérant... Dehors il pleut dehors c’est la guerre dedans c’est chaud, je plonge tout ce beau monde dans ma cocotte. Attendre. On ne sait plus faire, et pourtant c’est la meilleure qualité du cuistot.
Allongé sur ma couette les oreilles flattées par la Neuvième de Beethoven un classique, mais s’il est devenu un classique, c’est qu’il est bon. Ma chaîne est à la hauteur de l’événement, ma chaîne, c’est mon luxe à moi, le Copacabana du pauvre...
Ça commence à sentir le navet et le fumet de porc...
 
Pour un peu je banderais…


Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl