Rien n’est plus déprimant qu’une tentative de suicide aux médicaments homéopathiques. Christian Brissart
Plus de citations...
Home page > Lectures > Nouvelles > Gonzo > Et si l’humain n’était que marchandise ?

Et si l’humain n’était que marchandise ?

Monday 23 February 2009, by Blackout

Qui conduirait le monde ?
 
Y aurait-il quelque chose à diriger où nous laisserions-nous bercer par les flots instables d’un ignoble bourreau nommé « bénéfice » ? Enfanté par ses propres victimes, lancé sans conscience dans ce vaste sacrifice ignoré des Uns et subi des autres...
 
Les Uns n’ont qu’un espoir et le dévouent, aveuglés par un ravissement devenu outrageux, à cette nouvelle icône diabolique qui les asservit sournoisement pour les parfaire sans gêne dans leur cocon de soie.
 
Les autres ne peuvent qu’attendre leur tour ; ils se dévouent aux Uns, aveuglés par l’illusion, convoitent soie et béatitude sans ne jamais atteindre l’espoir d’engranger la bête, l’idiotie rendue maître.
 
Qui ? Qui utiliserait les fils du destin pour s’amuser de cette humanité fourvoyée ? désespérément poussée à gravir nœud par nœud la corde infinie du profit, occultant les simples plaisirs jusqu’à ranger la séculaire quête de sérénité dans l’oubli. Mais comment les Uns et les autres pourraient-ils atteindre l’ataraxie quand la main du maître soutient la faux au dessus de leur tête ?
 
Le leurre reste toutefois trop appétissant pour que l’Homme s’en écarte et se concentre sur l’ouvrage de tempérance pécuniaire. Il s’affère de préférence à courir après la carotte pour ne l’atteindre qu’en pleine putréfaction, pour l’effleurer du bout d’un doigt cyanosé et l’observer s’écarter devant la fatalité.
 
L’avenir des disciples - les Uns comme les autres - est voué à l’obscurité ; et pour ceux qui ne se prosternent pas au sein des autres, l’horizon n’apparaît pas plus certain, car celui qui ne se plie pas aux exigences du maître subit les outrages du temps.
 
La sinistre envie du maître a converti toutes les croyances et les a surplombées. Son unicité est proche. Lui seul est irremplaçable. Lui seul sera maître de l’univers. La terre enchaînée de maillons dorés est cadenassée par le maître. La clé, jetée à la plèbe, est enfouie sous le maître.
 
Ses sbires dirigent déjà politiques et religions, arts et intellects, physiques et psychés, corps et âmes humaines, ils se prennent pour uniques patrons, vouent leurs employés au culte du despote totalitaire et mènent fièrement leur radeau de brindilles sans soupçonner l’offrande.
 
Nul ne peut être assuré de sa reconnaissance car telle la marche ignée il ne peut être deviné ; sa propagation est aléatoire et dépend d’un des grands ostensibles : la bourse, aux rouages abstrus et uniquement accessibles aux Uns.
 
Mais quand l’humain se joue du mesquin, celui qui manipule ne se surmène point…
 
Gonzo

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl