Ève avait un nom à coucher dedans. Christian Brissart
Plus de citations...
Home page > Vitrine > Jeune Frisson > L’Or maudit des Rocheuses - C. Clémandot, F. Couvidoux

Jeune Frisson

L’Or maudit des Rocheuses - C. Clémandot, F. Couvidoux

Thursday 7 December 2017, by Blackout

Premier titre de la collection "Jeune Frisson", "L’Or maudit des Rocheuses" de Charlotte Clémandot vient de paraître.
"L’Or maudit des Rocheuses" est un western fantastique et féministe qui se propose de faire frissonner les jeunes lecteurs de 9 à 12 ans. L’accent est mis à la fois sur le suspense et des valeurs fondamentales de notre société : le respect de la différence, l’importance de l’éducation, exercer son esprit critique face au phénomène de groupe... Une finition dorée à chaud vient compléter la belle illustration de couverture de Fabrice Couvidoux, sachant que 9 de ses illustrations parsèment également le récit.
ISBN : 978-2-916753-36-2, 112 pages, 14cm x 18cm, couverture dorée à chaud.
9,5 euros plus 2,5 euros de frais de port.
Ce livre a reçu le soutien du Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine
et l’aide du Centre Régional du Livre Limousin
 

Commander ce livre ?


En quelques clics via PayPal (préféré par la maison) :

Alternativement, par chèque :
accompagné du présent bon de commande
Libellé à l'ordre de Blackout, La Villatte 87220 Eyjeaux.


 
Quatrième de couverture :
Chicago, 14 juin 1890
Cher journal,
Les vacances approchent et je n’en peux plus de rester enfermée dans cette salle de classe avec Miss Brisham qui nous crie après à longueur de journée. Il faut avouer que nous sommes excités comme des puces, et moi peut-être encore plus que les autres. Il y a de quoi : nous quittons Chicago ! Papa me l’a dit hier soir au dîner. J’ai bien vu qu’il y avait quelque chose, il parlait encore moins que d’habitude et me regardait bizarrement. Et puis au milieu du repas, il a lancé : « Mon haricot, ça te dirait de voir du pays ? » Sur le moment, je n’ai pas compris, j’ai cru qu’il parlait d’aller voir Tante Georgina en Caroline du Sud ou quelque chose comme ça. Il a dû voir à ma tête que je n’étais pas très enthousiaste parce qu’il a fait très vite : « Il n’y a plus rien pour nous dans cette ville, les loyers sont devenus exorbitants et le quartier a changé, j’ai pensé qu’on pourrait tout recommencer ailleurs… On pourrait mettre le cap au nord, entre le commerce des peaux et la ruée vers l’or, il y a plein de nouvelles villes qui se construisent. Il paraît que les montagnes du Canada regorgent de métal précieux.

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl