Ève avait un nom à coucher dedans. Christian Brissart
Plus de citations...

Poésie - elaine de liancourt

Le Mage

Thursday 16 February 2012, by Blackout

Le Mage
 
Penché sur son athanor,
Bras maigres sortant d’une ample manche,
Le Mage gesticule, se déhanche,
Va-t-il échouer encore ?
 
Ses cheveux blancs, hirsutes,
Ornent comme dentelle
La coiffe haute, pointue
Qui, sur son crâne chauve, chancelle
 
Du fourneau ventru, magique,
Il attise le feu dit « infernal »
Dans le creuset dépose l’antimoine
Cherche-t-il la philosophale antique ?
 
Le fourneau, rougi jusque l’incandescence,
Vibre, gémit, gonfle ses flancs,
Les étincelles folles s’élancent…
Vision dantesque, hallucinante !
 
Yeux enfiévrés, il ajoute le soufre,
La flamme hurle, bleuit…
C’est le Diable sans aucun doute
Qui, maintenant, surgit !
 
Sa voix module de bizarres incantations,
Il jette l’esprit de sel.
Le métal boue, s’agite en fusion,
Les scories s’amoncellent !
 
Vite ! vite ! c’est à l’instant
Qu’il faut ajouter le vif argent,
Puis chauffer, chauffer à blanc…
Juste ce qu’il faut cependant !
 
Une âcre, irritante odeur sulfureuse,
Du centre du creuset se dégage
Le mage ricane, lèvres bulbeuses
Lorsque surgit l’image !
 
Le dernier apport est en son creux de main
Chut ! c’est un morceau de Destin,
Du… et du… mélangés,
Un secret terriblement bien gardé !
 
Le fourneau enfle son ventre
Le Mage danse en son antre…
Encore, encore, il attise la braise,
La dernière incandescence se lève.
 
La matière vile est séparée,
Le métal noble est-il né ?
Le Mage se penche sur son athanor…
Au fond… au fond… il y a de l’OR !
 
elaine de liancourt

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl