Coup de matraque sur les doigts. Tiens, comme quand j’étais gosse, chacun a la Madeleine de Proust qu’il mérite. Christian Brissart
Plus de citations...

28 février

Mystic

Tuesday 28 February 2017, by Blackout

28 février
 
Mystic
 
Normalement, faut être seul. Et pas fier de l’être. D’abord on s’inscrit, on paie (cher) pour recevoir un catalogue non exhaustif de femmes sensées nous plaire. En fait, une sur vingt, et à qui on ne plaît pas. Quand on peut, on en choisit une, on commence par lui écrire en tâchant de se montrer sous nos plus beaux atours, et surtout, sans l’offusquer. Et si, miracle ! elle nous répond, on engage une conversation et plus c’est long plus c’est bon. Puis on se jette à l’eau, on suggère un rendez-vous. Le premier, fut au restaurant, j’ai payé, trop cher : je ne l’ai jamais revue. Alors autour d’un café, on se voit en vrai, on balbutie des banalités, puis on se détend. Qu’est-ce qu’on risque ? Un râteau. La troisième me plaît beaucoup, on s’est vus chez moi chez elle et tout et tout et puis la distance s’est installée, je ne lui conviens pas tout à fait.
Alors on se voit en ami, situation encombrante.
 
Mais au moins, on n’est pas seuls.
 

Lire le texte d’hier

Bookmark and Share

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl