Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...
Home page > Ephéméride > Hier > Août 2017 > Nouveau roman, début

21 août

Nouveau roman, début

Monday 21 August 2017, by Blackout

21 août
 
Nouveau roman, début
 
Paul vient de tuer un inconnu. Pour une parole de trop. Un coup de surin. Anonyme, en pleine nuit. Paralysé, il est. Les mains pleines de sang, il jette le couteau dans un container. Sera bien vidé au petit matin. Se réfugie chez lui, un studio qu’il occupe en solitaire, plonge sous la douche, efface toutes les traces de sang du mieux qu’il peut et tente de se recoucher. En vain.
À conscience que sa vie vient de basculer pour une peccadille. Paul est sanguin, mais ne pensait pas l’être à ce point.
 
Fuir ? Ce n’est pas le bon plan, tous les assassins fuient, vers le sud, et se font gauler sur un barrage. Non. Demain matin, c’est-à-dire tout à l’heure, il prendra sa douche, son petit déjeuner, s’arrêtera au bar, chez Lulu comme tous les matins, se jeter un petit noir et maugréer sur le temps qu’il fait, et puis il partira pointer. Comme tous les matins.
 

Lire le texte d’hier

Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Site Map | Contactez-nous | Follow-up of the site's activity RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl