Pour lui, mûrir et mourir ne sont séparés que par le « O » et le « ^ » de « Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, n’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ! ». Pascal Forbes
Plus de citations...
Accueil > Ephéméride > Hier > Juin 2017 > Psychanalyse de la violence 2

28 juin

Psychanalyse de la violence 2

mercredi 28 juin 2017, par Blackout

28 juin
 
Psychanalyse de la violence
Extrait 2
 
- T’as une cigarette ?
- Non, mais si tu fumes je peux te payer un paquet, quelle marque ?
- Je ne voudrais pas abuser !
- Ce sera mon loyer !
Et nous refaisons le monde, beau comme il pourrait l’être si certaines gens étaient moins cons, et l’on déverse sans retenue notre vie, lui très pudique sur la guerre d’Algérie tatouée dans sa chair, moi sur ma folie passagère. Une femme que nous ne connaissons pas se joint à notre table et s’invite à la discussion en payant une tournée de café. Cinquante ans, usée, fringues rigolotes et colorées, idées à l’avenant. Et nous nous apercevons que le bar se vide vers midi, c’est la succursale du restaurant social.
 
28 juin, terminé mon 74e roman, reste plus qu’à le corriger.
Reste plus…

Lire le texte d’hier


Bookmark and Share

© Black-out

SPIP | | Plan du site | Contactez-nous | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions générales de vente | Black-out, tous droits réservés

logo region Limousin            logo crl